Les projets

Gestion des eaux pluviales, quartier La Condamine/Mornant

La commune de Mornant, la COPAMO (Communauté de communes du Pays Mornantais) et le SYSEG, ambitionnent de réaliser sur ce quartier, en adéquation avec les enjeux du changement climatique, un projet novateur de gestion des eaux pluviales.

Le constat

Un quartier de 16 hectares, artificialisé pour la moitié de sa surface, engendrant :
– des îlots de chaleurs en été,
– des inondations,
– des rejets d’eaux usées au ruisseau de la Condamine lors d’épisodes pluvieux intenses.

Une nécessité de réaliser des travaux de mise en séparatif des 2,8 kilomètres de réseaux d’assainissement, exigés par l’État, afin de diminuer les rejets d’eaux usées au milieu naturel par temps de pluie.

eaux pluviales Mornant Condamine

Comprendre le projet

Ce projet ambitieux vise à remplacer la pose traditionnelle de canalisations par l’infiltration des eaux de pluie à la parcelle. Il est donc proposé aux 210 propriétaires d’infiltrer leurs eaux pluviales dans leur jardin (espace végétalisé dédié avec surverse pour la gestion des pluies exceptionnelles…). 73 % d’entre eux sont aujourd’hui raccordés au réseau unitaire (mélange des eaux usées avec les eaux pluviales).

Réalisée en domaine privé et en domaine public, cette gestion durable des eaux pluviales permettra d’améliorer le cadre de vie du quartier par la réalisation d’aménagements végétalisés.

Cette opération permettra de réduire de façon significative les coûts, à la fois pour la collectivité et pour les usagers du quartier. Ce projet global d’infiltration des eaux pluviales est estimé à 4 fois moins couteux qu’un projet de mise en séparatif classique des réseaux d’assainissement (comprenant la pose d’un collecteur dédié aux eaux pluviales).

eaux pluviales Mornant Condamine

Les points positifs pour le quartier

Des bénéfices pour la ressource en eau

  • fin des inondations sur le domaine public,
  • recharge des nappes phréatiques,
  • le retour du cycle naturel de l’eau.

Un projet gagnant/gagnant

  • l’implication des habitants autour d’un projet de participation citoyenne.
  • la réalisation d’économies d’échelle pour la collectivité et les habitants du quartier.

Une végétation plus présente

  • l’amélioration du cadre de vie,
  • la végétalisation du domaine public,
  • l’intégration de la biodiversité en ville,

Des températures plus fraîches en périodes caniculaires

  • la résilience du quartier face aux évolutions climatiques,
  • l’apport de fraîcheur lors des épisodes de chaleur intenses.

Des vitesses de circulation plus douces

  • la sécurisation de la voie publique (vitesse de circulation),
  • la réduction de la pollution atmosphérique,

 

(photo d’illustration reprenant des aménagements de gestion des eaux pluviales sur le domaine public – avenue de Verdun à Mornant).

 

Pour toutes questions, -> Contact

eaux pluviales Mornant Condamine