Je suis contrôlé

J’ai déjà un système d’assainissement non collectif

Sur le territoire du SYSEG, un dispositif d’assainissement non collectif est contrôlé tous les 6 ans. Ces contrôles ont pour objectif de vérifier la conformité des installations afin que celles-ci ne rejettent pas de pollution au milieu naturel.

Le contrôle d’une installation existante porte sur :

  • le bon état des ouvrages, leurs ventilations, leur accessibilité, le bon écoulement des effluents,
  • l’accumulation normale des boues,
  • la vérification des vidanges et des bacs à graisses.
controle-assainissement-non-collectif-syseg

Les sceptiques de la fosse

Coup de projecteur sur l’assainissement individuel avec la série humoristique Méli Mélo.

Tout savoir sur la réglementation de l'assainissement non collectif

Voir la réglementation

Combien ça coûte ?

Montant de la redevance :

  • Contrôle de bon fonctionnement : 132 €
shutterstock_659380306

Pour un bon fonctionnement de votre installation, veillez à son entretien

shutterstock_708778150

Vidangez

Les fosses septiques et les fosses toutes eaux doivent être vidangées dès que les boues atteignent 50% du volume utile de l’installation.

verifier-l-etat-du-bac-à-graisse-SYSEG

Nettoyez

Vérifiez régulièrement l’état du bac dégraisseur et du pré-filtre. Respectez les conseils d’entretien du fabricant.

shutterstock_766427650

Ne jetez rien d'autre que du papier toilette dans vos WC

La présence de cotons-tiges, serviettes hygiéniques, lingettes, préservatifs, peintures, solvants, huiles de friture ou de vidange, médicaments… dans votre dispositif d’assainissement non collectif créerait un dysfonctionnement mettant en péril votre installation.