Norme ISO 14001



Examen réussi pour la station d’épuration du SYSEG

Norme ISO 14001
Un an après son obtention, le SYSEG et la Lyonnaise des Eaux recevaient officiellement, mardi 21 juin 2011, la certification ISO 14001 de la Station d'Epuration du SYSEG située à Givors. Après une visite guidée de l’équipement, la soixantaine d’invités a assisté à la remise du précieux sésame.

C’est Jean-Maurice Crozet, directeur général de l’organisme certificateur LRQA, qui s’en est chargé en offrant symboliquement à Gérard Faurat (Président du SYSEG) et Jean-Pascal Darriet (Directeur de l’entreprise régionale Rhône-Alpes Auvergne de Lyonnaise des Eaux) un certificat glissé dans un encadrement en verre. « Petit par la taille, ce diplôme représente néanmoins des mois de travail pour les équipes ayant participé à ce projet », a-t-il indiqué. A ce titre, il a rendu hommage au personnel de la station d’épuration et au technicien du SYSEG pour leur implication et leur motivation, qui ont permis de réduire les délais de mise aux normes de 18 à 12 mois.
Cette certification ISO 14001 n’est jamais acquise. Un audit annuel de contrôle permet de définir sa reconduction. Après la troisième année, l’audit de contrôle est remplacé par un audit de renouvellement. Tout est alors remis à plat. Autrement dit, obtenir cette norme est une chose, la garder en est une autre. Un examen passé avec succès par le SYSEG et la Lyonnaise des Eaux, puisque pour ce premier anniversaire, le résultat de l’audit annuel de contrôle a été positif.

« Cette certification est pour nous une grande fierté. Elle conforte notre détermination et notre engagement pour le respect de l’environnement », souligne Gérard Faurat. « Voilà pourquoi une signalétique grand format de 9 mètres par 3 a été placée sur la seconde tranche du bâtiment », poursuit le Président.
Les nombreux utilisateurs de la déchèterie de Givors, qui jouxte la station d’épuration, l’ont constaté.

La norme ISO 14 001, qu'est ce que ça change ?

Jean-Maurice Crozet, (Directeur général LRQA), Gérard Faurat (Président du SYSEG) et Jean-Pascal Darriet (Directeur régional Lyonnaise des Eaux)
Jean-Maurice Crozet, (Directeur général LRQA), Gérard Faurat (Président du SYSEG) et Jean-Pascal Darriet (Directeur régional Lyonnaise des Eaux)
• Tri des déchets
Différents bacs de tri ont été mis en place afin de collecter et de recycler les déchets. C’est le cas du papier, des ampoules, des piles, des flaconnages de produits professionnels servant à l’exploitation de la station d’épuration.

• Dépollution des eaux usées
En reversant dans le Rhône une eau dépolluée à 95 %, soit une qualité supérieure aux exigences imposées par la réglementation, la station d’épuration remplissait déjà les critères nécessaires à l’octroi de la norme.

• Gestion de crise
En définissant un protocole adapté, les urgences sont désormais mieux gérées. Grâce à cette méthodologie, le personnel de la station d’épuration est formé pour réagir en cas de dysfonctionnement. Les délais d’intervention sont ainsi réduits permettant à l’équipement de fonctionner avec le minimum de perturbations du processus de traitement.
Cette gestion des urgences vient renforcer la sécurité sur le site déjà équipé d’un système de télésurveillance fonctionnant 24h/24 et 365j/an ainsi qu’un laboratoire d’analyses effectuant 104 contrôles annuels sur la qualité des eaux à l'entrée et à la sortie de la station.

• La consommation d'eau
Le procédé industriel de la station d’épuration fait appel à l’utilisation de l’eau de la nappe du Rhône. Afin de connaître les volumes d’eaux pompées, des débimètres ont été installés. Ils permettront de quantifier les volumes prélevés pour ensuite les utiliser à bon escient et ainsi les diminuer.

• Les nuisances olfactives et sonores
Ces problématiques ont été intégrées dès la conception de l’ouvrage. Elles sont considérablement limitées grâce à un système d'épuration de l'air avant son rejet dans l'atmosphère.

• Boues de station
Elles sont totalement revalorisées et utilisées pour l’agriculture comme fertilisants depuis la mise en service de la station d’épuration.

La station d’épuration en chiffres

Norme ISO 14001
• Inauguration en 1994
• Construction de la tranche biologique en 2004
• Traitement des eaux usées d’environ 65 000 personnes (capacité de 90 000 personnes) réparties sur 18 communes
• 4,3 millions de m3 d’eaux usées traités annuellement.
• Dépollution des eaux usées à 95%.

Vendredi 8 Juillet 2011